En route vers l'Occitanie : retrouvez bientôt l'ensemble des données de la nouvelle Région.
DOCUMENTATION / Environnement
L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU BOIS ÉNERGIE
 Le site de l’Ademe

Cette étude de l'Ademe basée sur la méthode d'analyse du cycle de vie permet de dresser le bilan environnemental du bois énergie dans les secteurs collectifs et industriels.
Au travers de différents indicateurs, l'impact sur l'environnement de l'utilisation du bois énergie en réseau de chaleur est analysé et mis en rapport avec les énergies fossiles.
Pour les deux principaux indicateurs que sont l'énergie grise et le bilan effet de serre, il ressort que des différents modes de chauffage, le bois se positionne comme la plus intéressante de toutes les énergies. Il émet 4 à 20 fois mois d'équivalent CO2 que les énergies classiques.
Bilan environnemental du chauffage collectif et industriel au bois

QUELLE VALORISATION POUR LES CENDRES DES CHAUFFERIES BOIS ?
 Le site de l’Ademe

La valorisation des cendres des chaudières est une préoccupation des maîtres d'ouvrage.
Quelle qualité de cendres est produite ? Comment les valoriser et les éliminer ?
L'étude réalisée par l'Ademe donne nombreux éclairages et éléments de réponses. La qualité des cendres dépend directement de la qualité du combustible utilisé, leur valorisation en découlera.
La plus courante est l'amendement agricole, si la qualité correspond à certains critères. De ce point de vue, les cendres issues de la combustion de plaquettes forestières se prêtent idéalement à la fertilisation des terres agricoles.
L'utilisation de bois souillés impliquera une élimination en décharge plus coûteuse.
Etude sur les filières de valorisation des cendres de chaufferies bois

LES ÉMISSIONS ATMOSPHÉRIQUES DE LA COMBUSTION DE BIOMASSE
 Le site de l’Ademe

Si le bois énergie est reconnu pour son bilan nul en terme de CO2, il est souvent présentée comme polluant atmosphérique sur les autres émissions (souffre, poussières, etc…).
A travers cette étude, l’ADEME effectue la distinction entre un parc d’installations vieillissant et mal maîtrisé, les installations individuelles et les équipements de nouvelles générations (chaudières automatiques).
Fort des améliorations techniques des chaudières et des équipements en général, le bois énergie ne mérite plus cette réputation de pollueur et se situe même en deçà de cetaines autres sources énergétiques.
Les émissions atmosphériques de la combustion de biomasse

TECHNIQUES DE DÉPOUSSIÉRAGE DES CHAUDIÈRES BOIS
Le site de l’Ademe

Rapport sur l'évaluation technique, environnementale et économique des techniques disponibles de dépoussiérage pour les chaufferies bois de puissance installée comprise entre 0 et 4 MW.
L’Ademe a menée une étude sur les différents systèmes de dépoussiérages de fumées des chaudières bois à la fois au niveau qualitatif, mais également au niveau environnemental et économique.
Rapport sur les techniques de dépoussiérage des chaufferies bois.

BOIS-ÉNERGIE ET QUALITÉ DE L'AIR

Le développement du bois-énergie ne doit pas se faire sans maîtrise des rejets de polluants. L’Ademe fait le point sur les installations polluantes et identifie la pollution sur les équipements individuels.

La note identifie des pistes de réflexion pour s'assurer d'un développement propre du bois-énergie.
Note de synthèse sur le bois-énergie et la qualité de l’air

 
MENTIONS LEGALES   ESPACE PRIVE